mardi, novembre 15

Va, je ne t'en veux point, pas encore...







Si un jour notre démocratie devient une façade, si on va voter pour choisir une tête entre les mille têtes d'un même monstre, si un jour, ils bâtiront leurs gloires sur les épaules de nos libertés, si un jour, pour contrecarrer le désespoir, ils renvoient les gens à leurs prières du soir, je vous en voudrai.



Si un jour, pour oublier le prix du pain, on va nous sortir Israël, si pour éduquer nos enfants, il faut séparer la fille du garçon, laver le savoir de l’art, juger démesurément, je vous en voudrai.
Rien ne présage au meilleur.


Si un jour, je vous surprends à baisser les bras, à vous terrer chez vous, parce que l’envie de crier s’est tue, parce que vous avez abandonné le combat, parce qu’il est plus facile de suivre le troupeau, je vous en voudrai.
 

Ne cédez pas, ne cédez jamais, pour toutes les femmes libres et éduquées, pour les futurs enfants qui peupleront les cours des écoles, pour nos étés festifs, notre culture du beau, du bon, ne cédez pas.


Si un jour, nos rues deviennent une prison de femmes, si nos livres deviennent des machines à laver, je vous en voudrai, mais ma rancune n’a pas de poids, tous les fœtus pas encore nés vous en voudront pour la prison que vous leur destinez.


Ma rancune n’a pas d’importance, mais celle d’un peuple envers lui-même est une schizophrénie. Ne séparez pas le bien du mal, ne dessinez pas en noir et blanc. N’effacez pas votre histoire, ne reniez pas le pluriel en nous, la faute en nous, le doute est la seule voie vers la raison. N’abandonnez pas la clémence, n’oubliez pas le pardon. 


Si un jour, toutes nos femmes se ressemblent, si un jour tous nos hommes sont des copies lobotomisées, je vous en voudrai. Mais ma rancune est une plume, leur rancœur est un monstre, ne distillez pas ce poison dans les rues paisibles, ne tuez pas le jasmin. 


Donner le choix est humain, mais le jugement est divin.
Et Dieu est Grand.

2 commentaires:

Tunisia Mum a dit…

je me trompe où tu n'es pas satisfaite d'ennadha?

Mima a dit…

Je sais qu ils n ont toujours pas fait leurs preuves, qu'ils en sont encore aux déclarations et pas aux actes...mais si le rôle d'un parti islamiste est de condamner tous les pêcheurs, alors je ne vois pas d'islam dans ça. Mme Abderrahim a dit qu'elle allait enlever la protection sur les mères célibataires, c'est honteux, si on sait qu'en Tunisie, plus de la moitié de ces femmes ont moins de 20 ans, qu'elles n'ont même pas fini l'école, et que plusieurs ont subi des viols (les femmes "aux moeurs légères" ne s'encombrent pas d'un enfant) et puis quand Mr jebali notre futur premier ministre, parle de Khilafa et de Calife, c'est à se demander si avec nos 800 000 chômeurs, (un million dans 3 mois) nos problèmes se résument à ses "terribles" hommes qui fréquentent les bars, et aux "terribles" femmes qui osent "pêcher"..donc oui, TM je ne suis pas satisfaite d'ENNAHDHA, j'attends des mesures économiques d'urgence pour un pays du tiers monde qui a énormément souffert ces derniers mois et pas des préjugés à droite et à gauche.